Parlez moi de vous

« Quand on est suffisamment entendu, on peut redevenir inventeur de soi-même » Nicolas Frize

«  Parler est un besoin, écouter est un art. » Goethe

Parlez-moi de vous ou petit cabinet de conversation nomade

Parlez-moi de vous est un dispositif interactif, convivial et simple, proposé par Myriam Drosne et Marc Daniau, à déployer dans l’espace public. Le but est de créer les conditions favorables à la rencontre, prioriser l’altérité et questionner l’habitant.e dans son rapport à l’environnement.

En bref, faire la conversation tout en se faisant tirer le portrait.

Parce que parler, et surtout être écouter devient de plus plus crucial : quand les temps sont durs, l’écoute attentive est un cadeau, peu cher et très signifiant. La crise sanitaire que nous traversons nous rappelle l’importance du lien social, générateur d’humanité. S’écouter en est l’instigateur, l’acte par lequel je reconnais la présence de l’autre.

Si écouter produit de la parole, l’écoute permet le début d’une reconnaissance et devient ainsi la condition à la rencontre. L’important est le lien que tisse l’acte de parole, les sons produits agissant sur le cerveau. Un mot énoncé en appelle d’autres qui énumèrent les maux, les envies, les joies, les rêves…

Définition converser = du latin conversari qui veut dire fréquenter, s’associer, vivre avec, selon l’origine latine du mot. Seule signification jusqu’au 16è siècle, conversation signifie alors « action de de vivre avec ». A partir du 17ème siècle, conversation exprime un échange de propos.

A la différence du dialogue, qui, en philosophie exprime l’acte de penser à deux, de manière à obtenir un point de vue commun, (une sorte de diagnostic intégrant tous les arguments des participants dans une conclusion commune), la conversation est plutôt un enchaînement de discours entrecoupés et non reliés entre eux produisant un raisonnement commun entre les participants.

Le procédé

Parlez-moi de vous peut se déployer dans l’espace public intérieur / extérieur. Quelques assises invitent à faire une pause sur son parcours, dans son quotidien. Les deux protagonistes invitent les habitants à s’installer afin de faire conversation. Paroles et sons sont enregistrés via un micro posé au centre des différents interlocuteurs. Myriam Drosne converse, Marc Daniau portraiture.

Micro enregistreur, sourires, crayon et papier.

La restitution

Plusieurs scénarios sont possibles :

Exposition graphique et sonore sous la forme d’un parcours à voir et à écouter : sous la forme d’un journal de bord, exposition des dessins originaux accompagnée d’un montage sonore.

Ecoute immersive des conversations dans des assises à l’aide de casques, accompagnée des originaux à parcourir.

Montage vidéo intégrant les dessins et le son, de manière à constituer un film plus ou moins long.

Diffusion dans la presse, parution papier des dessins et des mots/phrases recueillis …